Rechercher une information

28.08.17

Retour


Contribuer au lien social dans les quartiers

Deux jeunes femmes accompagnées par la Mission Locale de Charleville Mézières (08) ont réalisé une mission de Service Civique au sein du Centre social Ronde couture en tant que « médiatrices du lien social dans les quartiers ». Retour avec Marthe Benbournane, conseillère référente Service Civique, sur les activités réalisées par les volontaires et les points de vigilance qu’elle retire de cette expérience pour que la mission se déroule dans de bonnes conditions.

Quel est le profil des deux volontaires ?

Les deux jeunes filles qui ont réalisé cette mission en binôme, ont des profils différents : un niveau BTS assistante manager pour la première et un BEP Carrières sanitaires et sociales pour la seconde. Cette mission a été l’occasion pour elles d’apprendre à mieux se connaitre, à se rendre disponibles pour les autres, à gérer leur stress.

N’étant pas elles-mêmes originaires du quartier dans lequel se déroule la mission, cela leur a permis de faire évoluer leurs représentations sur ses habitants à travers la multitude de rencontres qu’elles ont pu faire.

Quel était l’objectif du centre social en accueillant ces deux volontaires en Service Civique ?

Ces missions se sont déroulées au sein du secteur adultes et familles. Cet espace accueille les habitants et propose des activités diverses et variées, comme des activités sociolinguistiques.

Le centre social voulait apporter un plus en abordant davantage les questions de santé et surtout renforcer le lien entre les personnes et les structures de santé sur le territoire.

Tout cela dans l’optique de créer du lien entre les habitants.

Quelles sont les activités réalisées par les volontaires au cours de leur mission ?

L’essentiel de leur mission était d’être présentes et d’échanger avec les familles qui peuvent parfois se sentir isolées. Elles ont réussi à créer un climat de confiance avec le public qui fréquente le centre.

Lorsque des sujets plus délicats sont apparus et auxquels les volontaires n’avaient pas de réponse à fournir, elles n’ont pas hésité à mettre les familles en lien avec les professionnels, voir à les accompagner physiquement auprès de structures partenaires du centre social, selon les besoins.

Les volontaires ont participé aux sorties parents-enfants. Elles ont proposé des recettes, organisé des ateliers cuisine et des ateliers de prévention sur la santé aux cotés des travailleurs sociaux. Elles ont même accompagné des familles au supermarché pour les aider à faire leurs achats.

Les volontaires se sont aussi impliquées dans la vie du quartier, en participant à des événements comme la brocante ou la fête de la musique. Ces initiatives attirent du monde et permettent de valoriser le quartier et ses habitants.

Qu’est-ce que les volontaires ont apporté à la structure ?

Un autre regard sur l’activité du centre. Elles ont beaucoup contribué à créer du lien entre les personnes qui fréquentent la structure, en prenant le temps d’échanger, en étant présentes. Elles ont été très appréciées par l’équipe également.

Quels conseils donneriez-vous à des Missions Locales qui souhaiteraient proposer ce type de mission ?

La place du volontaire doit être claire pour tout le monde au sein de la structure, afin qu’il ne soit pas perçu comme un professionnel et qu’il ne soit pas mis en situation de responsabilité vis-à-vis des familles. Par exemple, les volontaires n’assurent jamais seules les sorties et activités à l’extérieur.

Quels points de vigilance souhaiteriez-vous mettre en avant pour assurer le bon déroulement de la mission ?

Le public avec lequel les volontaires sont en contact est un public fragile. Il est donc important que les professionnels sensibilisent les volontaires et les accompagnent de manière renforcée lors des premières semaines de mission.

De plus, lorsque deux volontaires sont en binôme sur la même mission, la tentation peut être grande de les comparer. Cela peut mettre les jeunes mal à l’aise et il est donc important de s’assurer que les deux volontaires se sentent pleinement légitimes dans leur mission, et qu’on les accepte et les reconnaisse avec leurs différences.

Pour en savoir plus :

Dans le cadre du nouvel agrément 2017-2020, la mission « Médiateur du lien social dans les quartiers » a été supprimée du catalogue de missions. Des activités proches de cette offre de mission peuvent toutefois être proposées à travers les fiches missions : « Encourager la participation citoyenne dans les quartiers » et « favoriser la mixité sociale ».

Vous pourrez retrouver tous les articles illustrant le nouvel agrément 2017-2020 dans les newsletters du site www.peps-missionslocales.info de septembre à novembre 2017 ou en recherchant « Service Civique » dans le moteur de recherche du site.

Accédez au catalogue des missions et aux documents de référence sur le Service Civique en vous rendant, en libre accès, sur l’espace dédié sur le site de l’UNML


Haut de page